Accueil du site > Les Témoignages

Les Témoignages

Dernier ajout : 20 avril.

Nous mettons à votre disposition une adresse email afin que vous puissiez nous transmettre vos témoignages info@lecostumedarles.fr que nous mettons ensuite en ligne.

Articles de cette rubrique

  • Une passion

    20 avril, par Carla Sanchez

    Alors j’ai porté le costume dès mes 4-5 ans, juste pour défiler pour la st Éloi de mon village Maillane, qui est un village très typique de Provence surtout connu au travers du grand poète Frédéric Mistral. Puis en 2016, donc lors de mes 15 ans, Laure Barbantan et la mairie de maillane ont eu la merveilleuse idée de donner des cours de costume pour les jeunes maillanaises dans le musée et à la bibliothèque de Maillane, dans les deux maisons du fameux grand poète. Cette culture du costume a toujours (...)

  • Ma vie

    Si je devais résumer le costume en quelques mots se serait ceux là : MA VIE ! Le costume fait partie intégrante de ma vie, de celle de ma maman et de mes ancêtres... Nous l’avons porté et le portons encore en toutes circonstances, dans les bons comme dans les mauvais moments. Nous l’avons rivé au coeur, nous l’avons dans la peau, pour nous, c’est plus qu’un art de vivre. Même si je ne peux pas le transmettre "physiquement" à mes deux garçons, je leur transmets de toute façon car ils savent à quel (...)

  • Une révélation

    15 avril, par Gwendolyne Jaffrezic

    Je suis passionnée depuis mon plus jeune âge par le costume arlésien mais ma famille étant plus orientée vers la culture tauromachique ne prêtait pas très attention aux traditions camarguaises Il m’a fallu attendre quelques années pour intégrer un groupe et découvrir l’art du costume. La première fois que je me suis costumée en Mireille, ce fut pour moi une révélation, un sentiment unique que je venais de découvrir. Je me promenais fièrement dans les rues de mon village de Fourques. Depuis ce jour, le (...)

  • Une évidence, un joyau

    15 avril, par Marine Bassier

    Issue d’une famille baignant dans nos traditions, mon dévouement pour celles-ci fut évident. Petite, j’admirais les arlésiennes. Elles étaient pour moi des princesses et mon envie de porter ce costume s’est accentuée au fil des années. C’est à l’âge de 9 ans que j’ai porté pour la première fois cet habit si symbolique. Il est maintenant ancré dans ma vie depuis 12 ans. Le patrimoine provençal et camarguais est un joyau auquel il ne faut jamais toucher. Porter le costume pour moi est un signe de lutte (...)

  • L’espoir de transmettre

    15 avril, par Christine Granier

    J’ai toujours aimé voir les arlésiennes. Je me suis mise à la confection du costume pour ma fille qui à force d’admirer les costumes, a souhaité le porter elle aussi. Le "virus" est entré dans notre vie. Le plaisir de chiner, de confectionner, d’admirer est devenu très fort. Le passé est devenu le présent. J’ai l’espoir de pouvoir transmettre tout ce que j’ai pu apprendre, et apprendre encore de tous ceux et celles qui ont la gentillesse de transmettre leur savoir sur le costume. Longue vie à la tradition (...)

  • Plus qu’une passion, une vie

    15 avril, par Manon Bonhomme

    Je porte le costume depuis toute petite. Ma mère le portait quand elle était jeune ensuite ma soeur. Pour moi, porter le costume est la plus belle des choses. C’est représenter notre culture, nos traditions. Mes grands parents on créé la Manade Lautier. Je suis dans les taureaux depuis que je suis née. Je monte beaucoup à cheval je vais mener les courses de taureaux. Mon grand père parlait énormément en provençal etj’ai toujours eu un attachement pour cette belle langue. Toutes ces choses ne (...)

  • L’amour du désamour

    14 avril, par Carole Doulaud

    Il est dit que l’Arlésienne est un Roman d Amour... J"espère bien représenter ces jolies mots. Amour du costume d Arles Amour des traditions Amour de la bouvine... Avec mes multiples actions ,je souhaite faire évoluer nos coutumes en donnant l’envie a la jeunesse de poursuivre notre combat. Permettre a tous les niveaux sociaux d’accéder au costume à moindre prix. Mes premiers pas au groupe Barroncelli des Saintes Maries avec Jo Galleron et Lucette Grandmaison ont stimulé mes désirs (...)

  • Une passion à transmettre

    14 avril, par Coralie Joubert

    La passion pour le costume m’est venue sur le tard,n’étant pas de vieille famille arlésienne. J’ai commencé comme toute petite fille en bonnet dans un groupe folklorique. _ Puis la passion a pris racine au plus profond de mes tripes ! La coiffe de Mireille, le ruban, un peu de danse et de galoubet... Puis un jour le graal... Mon graal a moi ! L’aboutissement de toute une vie de petite fille puis d’ado ! L’élection de la Reine d’Arles 2005 où j’ai eu la joie et le bonheur d’être élue demoiselle (...)

  • Fière de son costume

    14 avril, par Sophie Jarreault

    Paris. Paris capitale de la mode, Paris reine des musées, Paris empire des salles des ventes... mon Royaume mon Pays. Je débarque à Arles en province (et oui pour moi c’était la province), il y a de cela 14 ans, ébahie blasée par le rythme estival : sieste, pastis, je me rends en touriste à une course camarguaise. Le soleil, la chaleur me fond voir un mirage, un rêve. C’est dans les gradins que le spectacle retient mon attention. Une Arlésienne, une vraie qui semble romaine ou plutôt grecque, ses (...)

  • La tête dans les étoiles

    13 avril, par Julie Chaleil

    Je m’appelle Julie, je suis plus proche des Cévennes que de la Provence, mais depuis que je suis petite, je rêve de porter le merveilleux costume d’Arles. Et ce rêve, j’ai enfin pu le vivre il y a trois ans. La veille du premier mai, j’ai été accueilli par les femmes d’une famille qui se costument depuis des générations. Comme leurs mères faisaient, elles m’ont transmis les premiers gestes de la coiffure, du plissage et des astuces. Après cette première journée, j’avais la tête dans les étoiles, envie (...)

  • Toujours Arlésienne

    13 avril, par Maddy Cazeaux

    Voila déjà 41 ans que je porte ce costume qui me rend si fière et suscite l’envie dans les yeux des gens. Ce costume nous l’avons porté en famille avec passion, et nous l’avons inculqué aux membres du groupe avec une grande fierté, tout comme en 1972 jour où nous même nous sommes habillées sous les doigts de Mme PETIT d’Arles. Lors des anniversaires, fêtes, Noël ou autres occasions ; j’ai suggéré aux parents de faire en cadeau, l’achat d’une pièce de l’habit afin que chacune se sente "habitée"par ce (...)

  • Un art de vivre

    13 avril, par Nais Terrisse

    Le costume est pour moi un art de vivre et de se comporter. Bien que je me costume seulement depuis 2 ans, c’est quelque chose qui m’a toujours attiré. La première fois que je me suis costumée c’est grâce à une amie qui par la suite est devenue ma marraine de ruban. C’est elle qui m’a réellement donné l’envie de porter le costume et c’est grâce à elle également que je peux aujourd’hui porter ce costume. C’était pour moi quelque chose qu’il me tenait à cœur de faire, du fait que je monte à cheval dans une (...)

  • Mon costume

    Mon costume ... Mon plus vieux souvenir remonte quand j’avais 4 ans ! Ma mère m’avait fait de ses propres mains. Mon Costume , quelle fierté ... petit à petit et à force de documentation sur le sujet nous avons décidé de ne plus le faire mais de le "chiner" ... quelle joie de parcourir les brocantes, nous trouvions le plus souvent des jupons, des pantis ... les porter était une agréable sensation de déjà vécu... les dentelles d’autrefois brodées à la main, cette façon de faire que jamais nous (...)

  • La couture

    Je suis venue au costume d’Arles par la couture,. Une jeune fille a fait appel à moi pour lui confectionner ses costumes. Nous avons appris ensemble le costume, les pièces, le plissage, l’habillage. Lors de sa prise de ruban aux Saintes j’ai été émerveillée de découvrir toute ces femmes en costume, toutes plus belles les unes que les autres j’ai admiré les soies, les rubans, les dentelles, les ombrelles, les sacs j’ai découvert une harmonie. A son mariage en costume d’Arles je me suis coiffée et … (...)

  • Plaisir de s’habiller, de partager

    Le costume Chez moi c’était plutôt les chevaux et personne ne portait le costume. Il rentrait dans ma vie j’avais à peu prés 15 ans, une copine m’a trainé à une de ces répétitions dans un groupe, ça m’a plu et je me suis laissée entrainer et 20 ans après le souvenir que j’en ai , c’est le plaisir (plaisir de s’habiller, de partager...) Puis je suis arrivée à un âge ou j’ai du faire le choix des études donc tous les 2 on s’est séparé. Mais vers la trentaine il m’a rattrapé,( c’est presque comme une personne (...)

0 | 15 | 30 | 45

Projet porté par [Tradicioun->www.tradicioun.org]
SPIP Theme by The Masterplan