Accueil du site > Les Témoignages > Lorsque paraît l’Arlésienne

Lorsque paraît l’Arlésienne

samedi 17 novembre 2018, par Pierre Madec

Je peux dire parait et apparaît, ce n’était pas à la grotte de Lourdes mais aux Saintes Maries. Initialement c’est une passion ; une activité artistique : la photographie qui m’as dirigé dans le sillage des arlésiennes.
Une révélation ! Je tenais là un domaine où ma recherche d’esthétisme était comblée.
Avec un regard admiratif au début, beaucoup de portraits pour la diffusion de ma première collection de cartes postales, et de nombreuses expositions. Puis l’œil évolue, d’admiration le regard s’affine sur les subtilités du costume……des costumes.
Au contact d’associations de maintenance la démarche picturale évolue vers le contenu culturel, historique, géographique. Une redécouverte !
Tant de connaissances à assimiler, les différentes époques, les étapes initiatiques, les félibres, les peintres, les musiciens, l’histoire des Reines d’Arles et même l’architecture. Il faut souligner la défense et la pratique de la langue de MISTRAL qui est indissociable de ce socle de traditions.
Mais aussi d’autres facettes connexes, bouvine, carreto ramado, équitation camarguaise….etc
Me spécialisant dans ces domaines, j’apprends à photographier avec plus d’expertise.
Effectivement, une révélation ! Pas une fête dans le pays d’Arles sans la présence de nombreuses arlésiennes en costume traditionnel. Comment expliquer que des centaines d’arlésiennes accourent de toute la Provence lors de ces grandes manifestations : Fête du costume d’Arles, Fêtes des Gardians, grandes capelado lors des finales de la bouvino et bien d’autres rencontres, fêtes votives…….etc.
Comment expliquer cette ferveur lorsque sur la place de l’hôtel de Ville, mille gardians et arlésiennes attendent depuis deux heures l’apparition de leur nouvelle Reine ? C’est que toutes ces arlésiennes le regard pointé vers le balcon se sentent demoiselles d’honneur de leur Reine. Ce costume aux proportions idéales leur donne à toutes cette allure ce port de Reine. Leur trône, leur fleur de lys c’est le ruban.
De la plus simple cotonnade aux riches et raffinées soieries rehaussées de bijoux et d’accessoires, elles seront toujours les plus belles. Elles rentrent dans l’histoire. L’histoire de ce costume porté par leur Grand-mère, Leur mère, ce lien qui n’as pas d’autre nom que la transmission.
Mais bien d’autres critères expliquent cet engouement. Ce costume exalte les vertus dont elles aiment être créditées : la beauté, la fierté, cette affirmation de leur féminité. C’est un acte d’amour, de militantisme. Dans ce costume qui a évolué jusqu’à la perfection des proportions, du raffinement, de l’équilibre, les arlésiennes se sentent les PLUS belles. Ainsi le proclamait Frédéric MISTRAL « Tant qu’auran lou riban et la capello lis arlatenco saren li pus bello ».
Alors pourquoi toutes ces contraintes, les difficultés pour se coiffer, se parer d’un costume uniquement tenu par des épingles si ce n’est un état d’être, un état d’esprit, une passion, cette affirmation d’appartenir à ce pays d’Arles . Un choix qui de plus est onéreux.
En Provence, de nombreux costumes sont toujours portés par ces passionnées dans les groupes de maintenance : Comtadines, Marseillaises, Niçoises……etc. D’autres régions connaissent ce formidable engouement autour des traditions : costume, musique comme en Bretagne mais, à ma connaissance SEULS la Provence et en particulier le Pays d’Arles présentent cette foison de manifestations ou apparaissent des arlésiennes dans leur costume traditionnel. Nous retrouvons l’icône de l’arlésienne, symbole suprême de l’esthétisme représenté par des artistes : artisans, santonniers, peintres tel Léo LELEE……etc.

Tant de raisons et bien d’autres qui peuvent justifier pleinement le classement du Port du costume de l’arlésienne au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO  

JPEG - 155.4 ko

Pierre MADEC - Photographe Auteur - http://www.provencetraditionsphotos.fr

Pseudo – Baptisé dans les arènes de Mouriès : « Le photographe des arlésiennes 2€ de plus »

Répondre à cet article

Projet porté par [Tradicioun->www.tradicioun.org]
SPIP Theme by The Masterplan